Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 5 pires instruments de torture

21 Février 2013 , Rédigé par Morgane Publié dans #horreur, #buzz horreur, #buzz photos

Au Moyen Age, pas de défense des droits de l'homme

A l'époque, on utilisait toutes les stratégies possibles pour vous faire parler.. bien avant l'invention de la guillotine, de terribles instruments de torture permettaient d'obtenir des aveux. Pour faire parler, pas de poste de police avec une table et une chaise. Encore moins un avocat. C'était un peu plus expéditif. Pas de défense des droits de l'homme, pas de liberté personnelle...

Bref on peut s'estimer heureux de vivre à cette époque. Certes on connaît peut-être la crise, mais ces instruments de torture ne sont plus d'actualité et heureusement pour nous!

La chaise à clous : Il s'agissait d'une chaise garnie de clous. Le condamné était contraint à rester assis dessus longtemps, et donc à se faire transpercer la peau. Cette chaise servait à faire passer aux aveux.

L'écraseur de tête : Le menton repose sur le plateau inférieur de l'objet, le haut de la tête est placé sous le chapeau. Le bourreau agit sur la poignée compressant la tête...plus de machoire, plus de nez et souvent les orbites et tympans éclataient.

Le chevalet : Cet appareil de torture est constitué d'un cadre en bois avec un rouleau à chaque extrémité. Les victimes étaient attachés aux poignets ainsi qu'aux chevilles et ces liens étaient reliés à un rouleau. La méthode pour faire parler les prisonniers étaient de tourner les rouleaux dans des directions opposées. Cette "technique" permettait d'étirer le corps lentement jusqu'au démembrement de l'individu.

Fourche de l'hérétique : Cet Objet de torture a été utilisé au temps des inquisitions. Il s'agissait d'une tige métallique avec deux broches aux extrémités. Une sangle en cuir fixée autour du cou permettait de tenir cette broche. La fourche supérieure était placée sous le menton et la fourche inférieure creusait l'os du sternum.

Séparateur de genoux et de bras : Construit à partir de deux blocs de bois cloutés, le genou ou le bras de la victime était placée entre les 2 parties en bois. Après le bourreau n'avait qu'à fermer les deux parties en bois pour détruire les membres!

Après ça...bon appétit bien sur!

Les 5 pires instruments de tortureLes 5 pires instruments de torture
Les 5 pires instruments de torture
Les 5 pires instruments de tortureLes 5 pires instruments de torture

Partager cet article

Commenter cet article